L'auteur
Joseph Boinay
zephsk
à lire aussi
Du même auteur
Tous les articles de Joseph Boinay
Flawless Victory

"Flawless" : un nouveau procédé de doublage révolutionnaire ?

Sur le web | Par Joseph Boinay | Le 7 mai 2021 à 17h20

Et si on remettait le doublage au goût du jour du côté des cinéphiles hardcore ? Une jeune société a peut-être trouvé une solution innovante et séduisante, à mi-chemin entre la ventriloquie et le deep fake.

Voici peut-être l’avancée qui va réconcilier fanatiques de versions originales et (mécréants) inconditionnels du doublage. La société Flawless (littéralement “sans défauts”), créée conjointement par le réalisateur britannique Scott Mann (The Tournament, Final Score) et l’Institut Max-Planck de Sarrebruck en Allemagne a en effet accouché d’une solution prometteuse. Doubler un film, c’est se confronter à deux écueils : ne pas coller au mouvement des lèvres (en cherchant à assurer la meilleure traduction possible) ou altérer le sens du texte original (en le contraignant à épouser le rythme et la durée de la diction). Dans le meilleur des cas, un compromis est trouvé, mais trop souvent, la chose se révèle au mieux maladroite. Certes, les doublages un peu cheap ont toujours eu un certain charme, comme le montre assez bien le stand-up d’Arvin Mitchell ci-dessous, mais reconnaissons que ça a plus souvent été un frein à l’expérience...

Ici, l’astuce consiste non plus à modeler tant bien que mal l’énoncé pour qu’il s’accorde aux mimiques du comédien, mais d’en animer artificiellement le visage, comme le ferait Jeff Panacloc au Plus Grand Cabaret du monde. Comment réaliser ce tour de force ? Grâce à une technologie héritée du deep fake, cette application qui permet de glisser Tom Holland dans les baskets de Marty MCFly et Robert Downey Jr. dans la chemise bariolée d’Emmett Brown : 

Mais cette fois, le procédé est différent, puisqu’il concerne la voix. Premier avantage : l'audio peut être enregistré immédiatement (plutôt qu’en post-production) car les doubleurs n’auront pas à s’adapter aux mouvements de la bouche une fois le film tourné. Flawless utilise un réseau neuronal artificiel (comme dans deep fake) qui compile des millions de données visuelles (à partir des rushes du film) entrées dans un système capable de recréer la performance de l’acteur dans une autre langue. “Nous avons conçu le système pour qu'il n'interrompe pas le processus de réalisation du film”, explique Mann. “L'extraction des données faciales (un processus de calcul chronophage, ndlr) se déroule en parallèle de la production. La technologie dépouille les visages des acteurs, les convertissant en un modèle 3D. Cela crée des millions de modèles, que l'intelligence artificielle utilise comme points de référence.” “Puis, en utilisant un enregistrement existant en langue étrangère, le logiciel étudie l'acteur et génère un nouveau modèle 3D pour chaque image”, ajoute-t-il. Enfin, les images sont reconverties en 2D. Le responsable des effets numériques peut ensuite ajuster manuellement tout ce qui semble imparfait. Le teaser promotionnel en offre un exemple assez saisissant avec cette courte confrontation, dans la langue de Molière, entre Tom Cruise et Jack Nicholson dans Des hommes d’honneur (1992), de Rob Reiner

 

Pas sûr que la chose séduise totalement quelques irréductibles, qui ne jurent que par l'accent cockney de Jason Statham, mais peut-être rendra-t-elle certaines séances plus acceptables à leurs yeux. Du reste, cela représente un fort potentiel financier pour le cinéaste entrepreneur, qui entend bien vendre ses services aux gros bonnets américains. Comme il le dit lui-même : “Hollywood est prêt à payer 60 millions de dollars pour refaire Drunk (Thomas Vinterberg, 2020) en anglais ; je peux affirmer avec certitude que cela leur coûterait presque 60 millions de dollars de moins [en passant par Flawless]...” On le sait, les yankees rechignent à la VO et un doublage “parfait” pourrait sans doute les convaincre, a fortiori s'il permet de faire des économies. To be continued...

39 commentaires
  • itachi
    commentaire modéré Moi je suis pour cette technologie, particulièrement pour les films de Xavier Dolan.
    10 mai 2021 Voir la discussion...
  • Anna_K
    commentaire modéré @zephsk Merci d'avoir pris la peine de répondre de façon circonstanciée, j'ai pris note des films que tu cites, - j'avoue ne pas les avoir vus, mes nièces regardaient autre chose :) Et pour renchérir sur la remarque de @Flol, oui je suis aussi accro aux VO, mais je dois reconnaître que certains blockbusters américains en VF ne passent pas si mal aujourd'hui. On rendra grâce aux belles voix françaises et à la qualité de la traduction -parfois supérieure à la vo (dans sa composante ordurière).
    10 mai 2021 Voir la discussion...
  • MadHeath
    commentaire modéré @zephsk : Pas du tout. Je suis même un défenseur de la VF. Bien que la version originale semble toujours supérieure, on trouve quand même bon nombre de version francophone de très grande qualité. C'est une pratique souvent décriée or je trouve que les acteurs font tout pour respecter et retranscrire le jeu du comédien anglais/américain/australien/coréen etc...
    Si tu regardes les gros plans sur Jack Nicholson il y a un décalage visible entre le haut et le bas du visage. Perso, ça me rappelle les retouches embarrassantes sur le visage d'Henry Cavill sur Justice League version cinéma. Donc non ça ne passe pas. La partie inférieure reste l'élément le plus décisif et généralement c'est lui qui atténue/atomise les efforts sur les de-aging ou les reproductions numériques (sur Peter Cushing dans Rogue One par exemple). On a le même problème ici, d'où mon refus. Le fait de manipuler une performance originale va pour moi à l'encontre du travail effectué sur le tournage, et donc au cinéma.
    10 mai 2021 Voir la discussion...
  • zephsk
    commentaire modéré Ah oui, j'avais rien remarqué non plus pour Cavill (j'avais trouvé le faux Peter Cushing sensass). J'ai parfois l'impression qu'il s'agit plus de procès d'intention a posteriori, non ?
    10 mai 2021 Voir la discussion...
  • orloff
    commentaire modéré https://www.vodkaster.com/films/le-congres/956080
    10 mai 2021 Voir la discussion...
  • jenanaipa
    commentaire modéré @itachi Tabernacle !
    11 mai 2021 Voir la discussion...
  • cribeyre
    commentaire modéré @zephsk sauf quand on est obligé, qu'il y a un film qui vient de sortir au cinéma qu'on veut absolument voir, par exemple pour voir le suspiria de Guadagnino j'ai dû aller super loin et me taper une VF à 22h30...
    14 mai 2021 Voir la discussion...
  • youliseas
    commentaire modéré @orloff Heu Scarface est plutôt régulièrement cité comme une des pires VF qui existe
    16 mai 2021 Voir la discussion...
  • youliseas
    commentaire modéré @zephsk le fait que tu trouves le faux Peter Cushing sensass me fait relativiser tout ce que tu as pu percevoir dans les autres films, tu dois vraiment avoir des yeux ou un cerveau différent en fait haha.
    Bon sinon le procédé servira sans doute pour les USA, qui ne supportent pas les sous-titres mais qui n'ont pas été non plus habitués comme nous autres aux doublages classiques.
    En France par exemple j'ai pas l'impression que le public VF soit si gêné par le décalage labial.
    16 mai 2021 Voir la discussion...
  • jared333
    commentaire modéré Non merci on repeint pas une peinture!
    28 mai 2021 Voir la discussion...
Des choses à dire ? Réagissez en laissant un commentaire...
Les derniers articles
On en parle...
Listes populaires
Télérama © 2007-2021 - Tous droits réservés - web1 
Conditions Générales d'Utilisation - Confidentialité - Paramétrer les cookies - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -